Le droit d'être comme on est




Bonjour,
Aujourd'hui je ne vous présente pas de tenue mais un article " sérieux ". Une envie de livrer une part de moi-même pour une cause que je pense être juste : l'acceptation de soi et des autres.
J'ai eu vent d'un discours tenu par Mike Jeffries, le directeur d'Abercrombie&Fitch. Ce gentil monsieur a gentiment affirmé que sa marque ne souhaitait pas avoir de clientes en surpoids, car elles sont considérées comme ringardes. Il ajouté qu'il y aurait toujours des gens minces et cool, ainsi que des gros et ringards. De ce fait, leurs vêtements ne vont pas au delà du 40.
Suite à cela, la blogueuse Jes de The Militant Baker lui a répondu par lettre ouverte sur son blog et a proposé un shooting assez spécial.
Pourquoi je réagis ? Parce que je me sens concernée. J'ai toujours eu une morphologie différente du commun des femmes. Je suis plus grande, plus forte, plus carrée. Même ma pointure et mon tour de tête sont hors-norme. Et j'ai eu beaucoup de mal à m'accepter. Imaginez vous être la seule différente de toute votre bande de copines, au point que les autres vous appellent Godzilla (oui oui je ne plaisante pas). C'est ce que j'ai vécu pendant ma période collège, et un peu lycée. Le regard des autres, leurs mots, c'est beaucoup plus blessant que des coups.
En plus, j'étais - et je suis encore - attirée par le monde de la mode. J'ai toujours adoré faire du shopping, mais je devais me confronter aux problèmes de tailles. Je me souviens n'avoir jamais mis du 36, ou même du 38. Dés la cinquième, j'ai du m'habiller au rayon femmes (et on a commencé à vieillir mon âge). J'ai eu de gros moments de solitude, parce que je n'aimais pas ce que je voyais dans le miroir et comme la plupart des jeunes filles avec ce problème, j'ai caché mes formes sous des vêtements larges. Grosse erreur.
C'est vers la première que ça s'est arrangé. J'ai réussis à passer outre le regard des autres. J'ai commencé à porter des vêtements plus ajustés, à mettre des talons. Je me sentais mieux.
J'ai eu une période de rechute morale il y a trois ans, lors de la visite médicale de la première année universitaire. Le médecin m'a dit de but en blanc que j'étais grosse. Bam. J'ai donc parlé à mon médecin personnel, et il m'a orienté vers une nutrioniste. Trois années inutiles, avec un rendez-vous tout les deux mois où je redoutais de monter sur la balance. Elle scrutait ce que je mangeais sur une semaine où j'écrivais chaque repas, matin, midi et soir, avec les goûters compris. Je me sentais toujours honteuse quand elle soupirait. Je n'arrivais pas à me restreindre sur la nourriture, et surtout le grignotage. J'ai enfin arrêté ce calvaire, où je dois le dire je n'ai pas appris grand chose à part que j'ai perdu de l'argent et que jamais je ne ferais un 36. Mon corps est  tel qu'il est.
Aujourd'hui, ça va à peu prêt bien. Je suis toujours une gourmande, une mangeuse émotionnelle qui quand une baisse de régime avale des bonbons ou une pâtisserie pour aller mieux. Je ne peux changer ma façon de faire. Mais j'essaie de faire attention, parfois, et promis l'an prochain je me met au sport. J'ai enfin trouvé une activité sportive qui me plait, qui est physique et féminine et qui ne me force pas à me mettre au fond de la salle pour pas qu'on me voit : le roller derby.
Bien sur, j'ai toujours des petites phases de doute, de déception quand je vois que je ne rentre pas dans les vêtements qui me plaisent (même les maillots de bain Béyoncé) mais j'en trouve d'autres, je persiste. J'ai le soutien de ma mère et de mes amies, et ça aide beaucoup.
Voilà pourquoi j'ai beaucoup apprécié l'initiative de Jes. Son idée est intéressante, avec une démarche artistique et je pense qu'on devrait plus parler de cette manière de classer les gens. Les gros et les minces. Les beaux et les moches. Les intelligents et les imbéciles. Les riches et les pauvres. Autant de clichés qui, malheureusement, sont vrais.
Voilà, j'arrête de raconter ma vie. Si jamais vous souhaitez réagir, allez-y, j'aime pouvoir échanger avec vous!

Pour d'autres photos de Jes, c'est par Ici.
Pour la traduction de sa lettre c'est par Ici.

Share this:

Laissez vos impressions

1 petits mots:

  1. Génial ton article, vrai et touchant à la fois, mais sans virer dans le pathos, très juste. Bravo !

    RépondreSupprimer

Vous voulez dire quelque chose ? :) N'oubliez pas de cocher la case "M'informer" pour être notifié de ma réponse !
Merci de votre visite ♥

___


Want to say something? :) Don't forget to check "Notify me" if you want to read my answer !
Thank you for your visit ♥

/*COOKIES*/